Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Projets en cours:

preserver_et_utiliser_youtube_sans_vendre_son_cul

Youtube s'est imposé comme le site de partage de vidéos grand public de référence, charger une vidéo qu'on a fait ailleurs relève de l'autosabotage si l'on veut qu'elle soit vue. Il existe bien d'autres plateformes, pour la pornogrpahie, le warez, les hipsters, les deux premiers étant sévèrement supprimés de youtube. Et pourtant les gens préfèrent chercher à contourner les limitations, et c'est ainsi que des vidéos virales cotoient des productions plus ou moins artisanales de “tv shows” sur divers sujets, n'oublions pas la musique, les vidéos de famille, les vlogs, les memes, les événements historiques, les informations. Tout est sur youtube, en direct ou en VOD, avec RED youtube compte tourner la page des bloqueurs de pubs et péréniser son modèle de financement, tant au niveau des créateurs (dont certains, triés sur le volets, produiront sous l'égide d'Alphabet (google)) que du coût de l'infrastructure.

Depuis longtemps le modèle éocnomique de youtube est mis en cause, on peut citer en particulier Benjamin Bayart. Ça n'a eu relativement aucun effet, surtout depuis l'adoption en masse du standard html5 qui a permis à youtube (comme à un grand nombre de plateformes), d'abandonner le standard swf, grandement obsolète. Où est le problème alors ? Ils font leur boulot et hébergent les vidéos sans limites apparentes en dehors de la bienséance, ce qui semble être une bonne chose.

La réalité est toute autre, c'est une guerre sans merci où l'accent est mis sur la capacité à retenir l'attention du public, pour l'obtenir et la conserver tous les sacrifices sont faits et tous les coups bas permis: rythme de production malsain, trahisons, putaclic, automatisation de la production, contenus mensongers et trompeurs, mise en danger de la vie des gens dans une quète du sensationnel, bots et autres magouilles. Je suis bien placé pour en parler car je joue sur ceraines de ces stratégies pour faire découvrir ce que je fais.

Aussi, quand on gravite dans des milieux politisés ou dissidents (dans le sens de contestataires de la ligne de pensée majoritaire, pas dans le sens de la disidence frnaçaise), ou quand on aime chercher certains contenus rares pour les documenter et avoir une approche critique à leur encontre. On s'apperçoit qu'une censure silencieuse est en place, le “this video has been removed for copyrighht grounds/because this channel no longer exists/for hate speech violation/…” est présent partout, souvent appliqué arbitrairement et si la censure de la haine ou des manipulateurs et autres gourous semble être une bonne idée (si on les fait taires ils ne pourront nuire), elle va souvent dans le sens inverse, le but premier étant pour google de se prémunir de procès ou de favoriser sa propre idéologie, et l'effet étant que lesdits personnages se servent de cette “censure” pour se poser en martyrs et faire développer des phénomènes de reactance dans leur auditoire “on nous cache des choses donc c'est vrai”. N'oublions pas aussi le travail des “débunkers” de ces contenus douteux qui est mis à mal.

On peut faire beaucoup de critiques à la constitution des états unis d'amérique, il en reste que leur conception de la liberté d'expression comme absolue tant qu'elle n'entraîne pas de conséquences réelles est assez saine. Laisser s'exprimer les personnes ayant des points de vues diverents, même si on les trouve stupides ou on est en désaccord avec eux, car au final si on est en désaccord, ça pousse à la discussion et si leur message est stupide, ils n'obtiendront que de la moquerie et ne seront pas pris au sérieux.
“Je ne suis pas d'accord avec vos propos mais je me battrai au plus au point pour que vous puissiez les tenir” Chomsky vis à vis de la polémique de Faurisson

Il est aussi bon de rappeler la prise de partie idéologique qui touche youtube ces derniers temps. Ce ne serait pas un problème si, comme queertube par exemple, le parti pris était affirmé. Là c'est insidieux, on prétend tout accepter, tout en censurant divers courant de pensées pour des raisons douteuses.

Nous pourrions aussi parler de la censure insidieuse qui consiste à femrer les commentaires et les vidéos liées, déocurageant ainsi le visionneur à la regarder et l'encourageant à revenir dans le monde connu, l'interface sécurisante qu'il a l'habitude de voir, ou encore des limitatons selon la position géographique ou l'age, pourquoi pas bientôt le sexe ou la couleur de peau ? Pour le dernier, Facebook s'était déjà illustré avec ses publicités ciblées il est vrai.

En parlant de censure géographique, n'oublions pas l'accaparement par les “ayants droits” (à différencier absolument des auteurs qui eux créent de la culture, contrairement aux ayants droits, ces pingres déterminés à en extraire tout profit pécuniaire possible quitte à priver les gens des oeuvres et les artistes et auteurs de leur pouvoir de décision), ces ayants droits qui revendiquent tout et n'importe quoi, des interprétations de chants et musiques historiques et classiques aux sourates du Coran, de films qu'ils n'ont ni financés ni créé (Singing in the rain géré par TF1 antennes en france) ou l'INA qui se donne un droit de décider de l'utilisation des extraits qu'elle a pour mission de service public de sauvegarder et rendre accessibles au monde, avec un financement public.

Bref, trève de faire le procès de youtube, ici nous sommes réunis pour trouver des solutions, car si dans l'état actuel es choses, la quantité de données stockées par google va rester à sa place et pour la plus grande part, restera disponible au public, il faut penser à l'avenir. Ça n'est pas parceque youttube est TooBig2Fail, qu'il sera éternel.

Nous allons donc faire une liste exhaustive des alternatives crédibles ainsi que des outils redonnant le contrôle à l'utilisateur. Car il est important de voir que de base, l'interface youtube cherche à empêcher plus ou moins sournoisement de récupérer le contenu (tant la vidéo que la miniature, les tags, les commentaires (parfois lieux de discussions très intéressantes))

Un autre volet important consiste en la prévention de la bulle idéologique, car youtube cherche à profiler ses utilisateurs et leur fournir du contenu qu'il juge leur fera plaisir (donc quid de la remise en question ou de l'exposition à des points de vues différents, ce uqi mène à une polarisation des gens, complotistes, sjw, engagements politiques superficiels, …). Cette influence externe prend plusieurs formes, par exemple la suppression des notifications de publication de nouvelles vidéos de certaines chaînes, les recommandations youtube, le référencement naturel, le pistage de tous les faits et gestes de l'utilisateur sur l'interface yt (clics, position de la souris, trajets dans le contenu proposé, mise en pause, temps de rétention de l'utilisateur, changement d'onglet, webcam, commentaire, like, abonnement, …) toutes ces variables créent des profils très complets de ce que vous pensez, de ce qui compte pour vous, si complets qu'il devient facile de vous manipuler pour qui les détient.

preserver_et_utiliser_youtube_sans_vendre_son_cul.txt · Dernière modification: 11/09/2018 00:40 par meca