Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Projets en cours:

textes_a_replacer

Nous nous développons non par la force coercitive mais par l'application volontaire de nos principes par de nouvelles personnes et l'utilisation de nos ressources.
Nous n'avons pas vocation à nous substituer aux autres cultures, nous sommes la première métaculture, celle à laquelle on adhère par choix.
Nous ne nous définissons pas par par un groupe ethnique, une religion, l'absence de religion, une langue ou une histoire commune.
Nos valeurs sont la solidarité, le partage, le mérite et l'ingéniosité, nous sommes la première nation hacker
Nous utilisons les outils à notre disposition pour dépasser nos barrières personelles et collaborer malgré nos déterminismes et différences.
Nous sommes acentrés, dématérialisés et en même temps nous sommes une expérience humaine concrête et résiliente.

partage des ressources et sources et produits gratuitement solidarité
resilience
transversalité multitaches
collaboration
désintérêt économique / pour le bien commun
enthousiasme, joie à l'ouvrage, plaisir, jeu,
merite
autogestion

passion
liberté
jeu
désintérêt financier
néthique nétiquette
décentralisation

anonymat vie privée
gratitude reconnaissance
respect

https://en.wikipedia.org/wiki/Hacker_ethic

https://www.theartofdoingstuff.com https://www.youtube.com/watch?v=MegBW291Ivo bastien le pirate le mec qui décrédibilise l'esprit pirate hacker

Techniques

Services en ligne

Solutions

Qu'est-ce que l'Anomie ?

L'anomie est, selon Durkheim, l'état dans lequel un Homme, qui, privé de valeurs concrètes qui lui auraient permis de se définir (en les reconnaissant ou en s'opposant à elles), demeure, seul face à ses désirs, mécontent, seul face à l'absence d'ordre social, effrayé, et seul face au suicide, suicide qui apparaît comme étant le seul moyen de libération face à cette société folle.

Il est possible de mettre en relation ce concept avec ceux d'autonomie et d'hétéronomie, l'anomie se placerait en tant que troisième sommet du triangle: dans une société qui prétend glorifier l'autonomie, “chacun est maître de son destin”, tout en amenant les Hommes à être excessivement interdépendants dans les faits, au point où ils ne sont objectivement pas maîtres dudit destin, soit l'hétéronomie factuelle, et sans leur en donner la conscience de ces relations qui leur permettraient de former société avec leurs proches, soit l'anomie explicite, on a l'impression qu'on avance sans gouvernail alors qu'on sert, inconsciemment, les intérêts d'un système.

Il parle de ce sujet dans son ouvrage de 1897 Le Suicide, ses observations rejoignent les constats de la philosophe Simone Weil, qu'elle énonçait dans L'enracinement à Londres pendant la seconde guerre mondiale.

Valeurs arbitraires et parfois insensées

Le conservatisme est souvent prôné de manière aveugle comme étant le moyen d'éviter un lendemain désagréable pour revenir à une vision idéalisée du passé. C'est une vision arbitraire et biaisée, qui est aussi délétère que le progressisme aveugle cherchant à apporter des modifications hasardeuses à un système qui marche pour satisfaire des revendications souvent illégitimes. Ce sont les deux faces d'une même escroquerie, car dans les deux cas, ce sont des idées qui sont instrumentalisées pour satisfaire un projet sous-jacent.

Actuellement (depuis 3 à 4 siècles) les deux pans de cette arnaque sont d'un côté les églises, cherchant à garder tant bien que mal l'emprise qu'elles avaient sur les Hommes, en s'étant érigées entre eux et la Transcendance, pour satisfaire à des désirs matériels (se faire entretenir et avoir un pouvoir politique) quitte à souvent renier les valeurs des sages prophètes qui les avaient fondés. Et de l'autre les marchands, qui, pour faire leurs affaires le plus efficacement possible, ont besoin d'éliminer toute forme de contrainte morale ou sociétale, qui sont néfastes auxdites affaires.

Il apparaît aujourd'hui que ce rapport de force arrive sur sa fin, les premières ayant été terrassées par les seconds qui sont donc maintenant la nouvelle réaction dont le temps est passé, l'heure est venue pour qu'un nouveau paradigme se mette en place. Ironiquement l'histoire semble se répéter car déjà il y a 2000 ans de celà, le prophète Jesus chassait les marchands du temple et montrait aux Pharisiens, ces pingres, l'importance de la compassion.

Nous proposons donc une idée plus pragmatique, la reconnaissance que l'Humanité est dynamique et évolue, et qu'il en est de même pour ses valeurs, tout en restant conscient que des valeurs universelles et traditionnelles existent et doivent être reconnues, même si par des raisonnements sophistiques il est possible de donner l'impression qu'il n'en est rien (zététique). Nous nous reconnaissons évidemment dans ces valeurs universelles qui font l'Humanité et chercherons à leur redonner leurs lettres de noblesse.

Nous proposons donc un conservatisme raisonné,

Qu'est-ce qu'une valeur ? Quelles sont les valeurs des Mécanautes ?

Nous entendons par ici les valeurs de l'Ethique Hacker, même si nous comprenons aussi des valeurs puisées ailleurs comme l'Ethique Chrétienne (donc par extension les enseignements de l'Ancien Testament et du Coran) car elles se recoupent intrinsèquement par leur sincérité et la “common-decency” universelle.

Liste de nos valeurs

textes_a_replacer.txt · Dernière modification: 17/11/2018 09:24 par meca